Des enfants roms à l'école des autres - Armandine Penna
        
Des enfants roms à l'école des autres
Quand j’ai réalisé ce reportage en 2012, les Miculescu habitaient un campement boueux situé sur la commune de Rezé (44), dans l’agglomération nantaise. Dans cette famille d’origine rom, plutôt exemplaire en matière de scolarisation, il y avait : la mère Vendana, qui regrettait de n’avoir pas eu la chance d’aller à l'école, Miriam, le père sans emploi qui rêvait d’un métier pour ses enfants, le fils Vasilé, 14 ans, scolarisé au collège et la fille Louminita, 11 ans, à la santé fragile et en CM2. Les enfants bénéficiaient d'un emploi du temps assoupli et de cours de soutien en français. Les parents les encourageaient à s’accrocher.
L'apprentissage de la langue, mais aussi des codes et de l'amitié, sont des pas importants vers « l’intégration ». Ce sont d’ailleurs des critères pris en compte par les municipalités pour sélectionner les familles roms qu’elles relogent, au compte goutte, dans des conditions décentes. Mais pas facile d'être assidus quand on habite sur un terrain vague, dans une caravane déglinguée. Les nuits sont humides, les habits vite sales et la tentation de l’école buissonnière jamais loin.


Top